Monsieur Amaury de SAINT-QUENTIN, préfet du Val-d’Oise, a décidé ce 29 décembre 2021, par arrêtés préfectoraux ci-joints, d’étendre à l’ensemble des communes du département du Val-d’Oise l’obligation du port du masque dans l’espace public. (périmètre compris entre les panneaux d’entrée et de sortie de la commune).

Mesdames et messieurs les parlementaires,
Mesdames et messieurs, les élus,

Dans le Val-d’Oise, la situation sanitaire se dégrade à nouveau très
fortement : entre les 22 et 26 décembre, le taux d’incidence lié à
l’épidémie de COVID-19 est passé de 593 à 1082, ce qui représente 13 525
nouveaux cas par semaine. De même, ce taux d’incidence augmente
fortement pour les personnes de plus de 65 ans : il s’élève désormais à
315 contre 194 le 22 décembre.

Le taux de positivité continue de croître également pour s‘établir à
11,4 % le 26 décembre contre 7,2 % le 22 décembre.

Cette situation sanitaire très dégradée génère de fortes tensions
hospitalières : 65 % des lits de réanimation sont actuellement occupés
par des patients atteints de la COVID-19. En outre, 29 valdoisiens sont
décédés en raison de la COVID-19 au cours de la semaine écoulée.

Face à la très forte contagiosité du variant Omicron et à la circulation
toujours très active du variant Delta, il convient de renforcer les
gestes barrières.

Dans ce contexte, Amaury de SAINT-QUENTIN, préfet du Val-d’Oise, a
décidé ce 29 décembre 2021, par arrêtés préfectoraux ci-joints,
d’étendre à l’ensemble des communes du département du Val-d’Oise
l’obligation du port du masque dans l’espace public. (périmètre compris
entre les panneaux d’entrée et de sortie de la commune).

Cette décision est complétée par des mesures spécifiques dans le cadre
du week-end du nouvel an. Ainsi, du vendredi 31 décembre 2021 18h00 au
lundi 3 janvier 2022 6h00, sont interdits :
– la consommation de nourriture et de boissons alcoolisées sur la
voie publique et les rassemblements de personnes donnant lieu à cette
consommation,
– tout rassemblement sur la voie publique dès lors qu’il ne
permet pas le respect des gestes barrières et notamment ceux relatifs à
la distanciation sociale,
– les activités de danse dans tous les établissements recevant du
public.

Les forces de l’ordre seront mobilisées durant toute cette période afin
d’assurer le strict respect de ces mesures qui visent à limiter la
propagation du virus de la Covid-19 en sus de la vaccination qui demeure
le meilleur moyen de se protéger et de protéger nos proches contre cette
épidémie.

Restant à votre disposition,

Respectueusement,
Le cabinet du préfet